Comment savoir si une voiture a été rafistolée ?

Lorsque l’on achète une voiture neuve, on sait que normalement lors de son transfert de l’usine vers les locaux du concessionnaire, elle n’a subi aucun dégât. L’acheteur peut donc être sûr qu’il achète une voiture non rafistolée, avec tous les éléments et la peinture d’origine. Mais quand il s’agit d’acheter une voiture d’occasion, les choses sont différentes. Comment savoir si la voiture a été rafistolée dans ce cas ?

Côté peinture

Refaire la peinture d’une voiture d’occasion permet de soit lui redonner plus d’éclat, soit de masquer des zones rafistolées. Et quelquefois, la peinture est tellement bien faite qu’elle permet de cacher des dégâts très importants. D’où la nécessité de bien inspecter la peinture avant d’acheter. Comment ?
D’abord, il ne faut jamais procéder à l’inspection d’une voiture en milieu sombre, pendant la nuit ou au crépuscule. Toutefois, s’il est impossible de faire autrement, il est primordial de se munir d’un projecteur ou d’une lampe suffisamment puissante pour bien distinguer la peinture.
Ensuite, on sait qu’une voiture a été repeinte lorsque l’on détecte des nuances de teinte. Si par exemple la voiture est jaune, mais que la peinture n’est uniforme partout, c’est que cette dernière a été retouchée sur certaines zones.
Les retouches se repèrent aussi très facilement au niveau des jointures des portières ou des vitres ainsi que sous le véhicule, notamment derrière les roues. Si la peinture est d’origine et n’a pas été retouchée, il ne devrait y avoir aucune trace à ces endroits.

Côté carrosserie

Lorsque la carrosserie a subi des dégâts, la meilleure façon de la réparer c’est de procéder au masticage. Deux méthodes peuvent être utilisées pour repérer les zones mastiquées.
D’abord, on peut repérer les différences de teintes de peinture. Ensuite, si aucune nuance n’est détectée, on peut utiliser la technique de l’aimant. Il s’agit de caler une feuille de papier entre la carrosserie et l’aimant, qu’il suffira de faire passer sur toute la surface du véhicule. Si l’aimant n’adhère pas, c’est que la zone a été mastiquée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *