Le pit bike : pour une belle entrée en matière

L’univers de la moto est vaste et étendu : il n’y en a pour tous les goûts. Que vous soyez passionnés par le cross ou la piste, les possibilités sont immenses. Néanmoins, on distingue 2 catégories reines : la moto GP et le motocross. Mais le haut niveau ne s’atteint pas du jour au lendemain : il est nécessaire de franchir les étapes les unes après les autres et de débuter le plus tôt possible. Prenons l’exemple de la plus grande figure du Moto GP,Valentino Rossi. Il faut savoir que ce grand champion a débuté son histoire en commençant par le pocket bike, l’antichambre du GP. Assurément, il existe également l’équivalent pour le motocross et il se nomme pit bike.

Les origines du pit bike

Peut-être que vous vous posez la question du nom. Après tout, il s’agit de l’équivalent du pocket bike en cross, pourquoi ne pas l’appeler pocket cross ? L’explication est historique. En effet, à l’époque, les pilotes et techniciens utilisaient une mini moto pour circuler dans les stands d’où cette appellation de pit (pour pit stop) bike. Ceci est pour la légende car à vrai dire, la mini moto Z50 de chez Honda n’a que peu de similitude avec une pit bike d’aujourd’hui. Il faudra attendre la sortie de la CRF 50 puis de la Kwasaki KLX 110 pour un aspect plus proche. D’un point de vue sémantique, une pit bike est également nommée dirt bike ou dirt. De nos jours, il existe pléthore de marques françaises pour ce marché ; des marques comme YCF, Gunshot ou Bastos Bike. Pour informations, le pit bike possède ses propres compétitions régionales, nationales et internationales. Ainsi, lorsqu’on évoque l’antichambre du motocross, cela ne signifie pas que le passage est obligatoire. Comme pour le pocket bike, une belle carrière peut s’effectuer dans le pit bike et tout faire pour décrocher le titre de champion du monde.
Naturellement, rien ne vous oblige à vous lancer dans la compétition car vous pouvez très bien conduire une dirt bike pour vous amuser. Néanmoins, ces mini motos ne sont pas homologuées sur la voie publique. De ce fait, il faudra vous rendre sur des terrains prévus à cet effet.

Une pit bike pour s’amuser et apprendre

L’entrée dans le monde du pit bike est possible dès l’âge de 4 ans. Naturellement, elles s’adaptent aux attentes du conducteur. Ainsi, la boîte de vitesses est automatique pour que le jeune loup puisse se concentrer sur la maniabilité et apprendre les rouages du pilotage. Notez également que sur une 50cc, il est tout à fait possible d’installer un kit de petites roues pour ceux qui n’ont pas encore développé le sens de l’équilibre. Sachez qu’à chaque tranche d’âge, il y a une pit bike adaptée qui attend le pilote. De ce fait, rien ne sera négligé et il pourra avancer petit à petit. Lorsque le pilote aura atteint la mythique 125cc, il va découvrir alors une machine nerveuse grâce à son moteur 4 temps, sa boîte de vitesses manuelle et sa position de conduite basse. En conduisant une pit bike, vous aurez l’impression de conduire une véritable moto. Si vous souhaitez encore plus de vitesse, vous pourrez passer aux pit bikes de 150 voire de 190cc : frisson et plaisir garanti !

Ce qui est véritablement plaisant sur une dirt bike, c’est la customisation à l’infini. Il faut savoir qu’une pit bike est peu couteuse à l’achat ; ce qui lui permet d’effectuer des changements à faible coût. En effet, vous pouvez véritablement tout changer aussi bien le moteur que la ligne d’échappement en passant par le kit plastique et même le châssis. De ce fait, vous pourrez véritablement copier le style des plus grandes marques comme Kawasaki, Honda, Suzuki ou encore KTM. Le fait de pouvoir tout modifier est un plaisir sans nom pour ceux qui aiment bichonner leur machine.

Où trouver la pit bike de vos rêves ?

Mais pour pouvoir réaliser tout ceci, il convient de trouver la boutique parfaite. Cela n’est pas chose facile car on peut être vite dessus. Néanmoins, la boutique WKX Racing se détache de la concurrence car elle est la seule à proposer toutes les plus marques de pit bike dont les célèbres Bucci moto, enseigne italienne à la construction 100% italienne. L’autre aspect qui permet à cette boutique de se détacher des autres est la présence de toutes les pièces détachées dont vous aurez besoin. Il y a absolument tout même des vis et écrous de rechange dans le cas où vous aurez perdu les vôtres en bricolant.

Piloter une dirt bike, c’est opter pour une conduite traditionnelle et la possibilité de personnaliser votre machine à votre goût. Une chose est certaine, vous allez l’aimer, la chérir et prendre du plaisir à son guidon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *